Mer, rivière, mangrove : les espaces marqués par le genre dans les communautés de pêche du Pará, Brésil

Christine Escallier

Resumo


La représentation sexuée de la mer transparaît dans de nombreux récits – tant mythologiques que poétiques – qui décrivent le rivage comme un lieu d’attente où la femme espère le retour du marin – explorateur ou corsaire – déduisant ainsi que les mers et les océans sont avant tout des espaces masculins. En réalité, et dans de très nombreuses communautés de pêcheurs, les femmes exploitent les eaux qui les environnent. Elles sont pêcheuses. Or, ce n’est pas l’activité mais principalement la qualité des eaux exploitées – douces ou salées –, et le mode d’accès aux pêcheries – avec ou sans navigation – qui déterminent le statut social et professionnel des femmes des zones mangroviennes du Brésil. Le poids des traditions les maintient dans cette imagerie populaire de l’espace marin interdit contre laquelle elles luttent pour une reconnaissance de leurs droits d’exercer une profession sans limite spatiale, technique ou sociale.

Cet article, basé sur une enquête de terrain réalisée dans une quinzaine de villages estuariens et fluviaux le long du furo Santa Maria, voie de communication naturelle entre l’Amazone et la baie de Marajó, propose une lecture anthropologique des espaces de pêches en y introduisant la notion de genre, et ses conséquences sur les représentations et les pratiques sociales et économiques paraenses.


Palavras-chave


Antropologia marítima

Texto completo:

PDF (Français (Canada))

Referências


ESCALLIER, Christine. 2011. « A prostituição como estratégia de sobrevivência nas comunidades piscatórias do Pará-Brasil », Anais Electrônicos do XI Congresso Luso-Afro-Brasileiro de Ciências Sociais, Bahia, Salvador: 7.

ESCALIER, Christine & Maria Cristina MANESCHY. 1996. « Encontro de mulheres na pesca reuniu mais de 100 mulheres em Vigia », Boletim Taras, GEPEM, Universidade federal do Estado do Pará, Belém-Brasil, Janeiro-Março 1996, 1 (4): 5-20.

MAMESCHY, Maria Cristina & Christine ESCALLIER. 2002. « Parceiras de terra: o trabalho das mulheres na pesca em Vigia, litoral do Pará », In: L. Furtado & H. Quaresma (dir.), Gente e ambiente no mundo da pesca artesanal. Ed. Belém: Museu Paraense Emílio Goeldi: 55-89.

PLIYA, José. 2004. Nous étions assis sur le Rivage du monde…. Paris : L’Avant-Scène, Col. Quatre-Vents.




DOI: http://dx.doi.org/10.5380/cra.v19i1.57940

Direitos autorais 2018 Direitos Autorais para artigos publicados nesta revista são do autor, com direitos de primeira publicação para a revista