Enlèvements de statues divines en bord de mer : de l’Artémis Taurique à Héra Reine

Pierre Ellinger

Resumo


Cette étude examine, en les comparant, plusieurs traditions légendaires ou mythiques grecques, connues et moins connues, d’enlèvements de statues divines dans un sanctuaire en bord de mer : principalement, l’histoire de l’Artémis Taurique, dans sa version euripidéenne, sur fond de ses autres versions, à travers l’Antiquité, dans l’espace méditerranéen ; celle de l’enlèvement manqué de l’Héra de Samos, et la tradition de la fondation de la cité de Lyktos en Crète. L’attention est portée sur la dimension maritime du réseau de ces récits et sur le jeu de leur articulation commune autour de points nodaux que sont l’embarquement et l’appareillage, le débarquement et le mouillage, tout en tenant compte de leurs contextes d’énonciation. Il est possible ainsi d’avancer dans leur compréhension pour montrer comment, dans différents contextes historiques, ils ont pu, entre autres, servir à justifier l’appropriation de l’espace maritime par divers pouvoirs antiques, entre commerce, piraterie et ambitions thalassocratiques.


Palavras-chave


Histoire légendaire ; piraterie ; thalassocratie ; statues divines

Texto completo:

PDF (Français (Canada))


DOI: http://dx.doi.org/10.5380/his.v69i1.74605

Licença Creative Commons Os textos da revista estão licenciados com uma Licença Creative Commons Atribuição-NãoComercial-CompartilhaIgual 4.0 Internacional
 
História: Questões & Debates. ISSN: 0100-6932 e e-ISSN: 2447-8261.
Uma publicação do Programa de Pós-Graduação em História da Universidade Federal do Paraná (PPGHIS-UFPR) - com apoio da da Associação Paranaense de História (APAH)

Universidade Federal do Paraná
Rua General Carneiro, 460, 7º andar
Curitiba – Paraná – Brasil - CEP: 80060-150